La Guerre de 1870

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher


La Guerre de 1870
Traduction de Ernest Jaeglé (1891)


Pour lire ce livre avec les fac-similés, consultez-le en mode page.



MÉMOIRES DU MARÉCHAL H. DE MOLTKE


──────────


LA


GUERRE DE 1870


PAR


LE MARÉCHAL COMTE DE MOLTKE
CHEF DU GRAND ÉTAT-MAJOR


ÉDITION FRANÇAISE
PAR


E. JAEGLÉ
PROFESSEUR À L’ÉCOLE SPÉCIALE MILITAIRE DE SAINT-CYR


Avec Carte d’ensemble du Théâtre de la Guerre


──────────
DIXIÈME ÉDITION
──────────


PARIS
LIBRAIRIE H. LE SOUDIER
174, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 174
1891



La numérotation des chapitres est de Wikisource.


Préface par de Moltke [1]
Première partie
  1. L’entrée en campagne.
  2. Combat de Wissembourg (4 août).
  3. Bataille de Wœrth (6 août).
  4. Bataille de Spicheren (6 août).
  5. Conversion à droite de l’armée allemande.
  6. Bataille de Colombey-Nouilly (14 août).
  7. Bataille de Vionville–Mars-la-Tour (16 août).
  8. Bataille de Gravelotte–Saint-Privat (18 août).
  9. Organisation nouvelle de l’armée.
  10. L’armée de Châlons.
  11. Bataille de Beaumont (30 août).
  12. Bataille de Sedan (1er septembre).
Seconde partie
  1. Sortie de Metz (26 août).
  2. Bataille de Noisseville (31 août).
  3. Révolution à Paris.
  4. Retraite du général Vinoy.
  5. Marche de la troisième armée et de l’armée de la Meuse sur Paris.
  6. Investissement de Paris (19 septembre).
  7. Premières négociations.
  8. Prise de Toul (23 septembre).
  9. Prise de Strasbourg (28 septembre).
  10. Événements sous Paris jusqu’au 15 octobre.
  11. Combat d’Artenay.
  12. Combat d’Orléans (11 octobre).
  13. Prise de Soissons. (15 octobre).
  14. Prise de Châteaudun (18 octobre).
  15. Sortie de la Malmaison (21 octobre).
  16. Prise du Bourget (30 octobre).
  17. Sortie de Metz sur Bellevue (7 octobre).
  18. Capitulation de Metz (27 octobre).
  19. Répartition des forces de la deuxième armée.
  20. Opérations du XIVe corps dans le sud-est de la France (octobre).
  21. Prise de Schlestadt (24 octobre).
  22. Prise de Neuf-Brisach (10 novembre).
  23. Prise de Verdun (9 novembre).
  24. Marche de la première et de la deuxième armée jusqu’au 15 novembre.
  25. Combat de Coulmiers (9 novembre).
  26. Opérations du grand-duc de Mecklembourg.
  27. La situation de la deuxième armée (deuxième quinzaine de novembre).
  28. Bataille de Beaune-la-Rolande (28 novembre).
  29. Marche de l’armée de la Loire sur Paris.
  30. Bataille de Loigny-Poupry (2 décembre).
  31. Paris en novembre.
  32. L’armée de Paris essaye de forcer le blocus (30 novembre au 2 décembre).
  33. Marche de la première armée en novembre.
  34. Bataille d’Amiens (27 novembre).
  35. Prise de la Fère (27 novembre).
  36. Prise de Thionville (24 novembre).
  37. Investissement de Belfort (novembre).
  38. Bataille d’Orléans (3 et 4 décembre).
  39. Marche des Allemands vers le sud, l’est et l’ouest.
  40. La lutte soutenue par le grand-duc de Mecklembourg (7, 8, 9 et 10 décembre).
  41. Suspension des grandes opérations offensives en décembre.
  42. Le XIVe corps en décembre.
  43. La première armée en décembre.
  44. Prise de Mézières.
  45. Paris en décembre.
  46. Combat du Bourget (21 décembre).
  47. Bombardement du Mont-Avron (27 décembre).
  48. L’armée de l’est sous le général Bourbaki.
  49. Marche de la deuxième armée sur le Mans.
  50. Bataille du Mans (10, 11, 12 janvier).
  51. Les événements dans le nord de Paris en janvier.
  52. Bataille de Bapaume.
  53. Combats sur la basse Seine (4 janvier).
  54. Prise de Péronne (9 janvier).
  55. Bataille de Saint-Quentin (19 janvier).
  56. Les événements sur le théâtre des opérations dans le sud-est, jusqu’au 17 janvier.
  57. Investissement de Belfort.
  58. Transport de l’armée de l’est française sur le théâtre des opérations (fin décembre).
  59. Combat de Villersexel (9 janvier).
  60. Bataille de la Lisaine (15, 16 et 17 janvier).
  61. Le bombardement de Paris (janvier).
  62. L’attaque par bombardement du front sud.
  63. Bataille du Mont-Valérien (19 janvier).
  64. Suite du bombardement de Paris jusqu’à l’armistice.
  65. Les opérations de l’armée du sud sous le général de Manteuffel.
  66. Combats de Dijon.
  67. Opérations de l’armée du sud.
  68. Les opérations du général Hann de Weyhern contre Dijon.
  69. Occupation des départements du Doubs, du Jura et de la Côte-d’Or.
  70. Suite du siège de Belfort.
  71. L’armistice.
  72. Marche des armées allemandes évacuant la France.

 


  1. Probablement Helmuth Johannes Ludwig von Moltke (1848-1916), son neveu. (Note Wikisource)