Les Lettres d’Amabed

La bibliothèque libre.
 
Aller à : navigation, rechercher


Texte sur une seule page



LES
LETTRES D’AMABED
TRADUITES PAR L’ABBÉ TAMPONET[1]


(1769)


Lettre Ire d’Amabed à Shastasid, grand brame de Maduré 
 435
Réponse de Shastasid 
 436
Lettre II d’Amabed à Shastasid 
 438
Réponse de Shatasid 
 440
d’Amabed à Shastasid 
 441
IV 
d’Amabed à Shastasid 
 441
d’Adaté à Shastasid 
 442
II 
d’Adaté à Shastasid, écrite de la prison de l’Inquisition 
 442
III 
d’Adaté à Shastasid 
 445
IV 
d’Adaté à Shastasid 
 446
Réponse du brame Shastasid aux trois lettres précédentes d’Adaté 
 448
d’Adaté au grand brame Shastasid 
 449
VI 
d’Adaté 
 451
VII 
d’Adaté 
 452
d’Amabed à Shastasid, après sa captivité 
 453
II 
d’Amabed, pendant sa route 
 454
III 
du journal d’Amabed 
 455
IV 
d’Amabed à Shatasid 
 458
V 
d’Amabed 
 459
VI 
d’Amabed, pendant sa route 
 460
VII 
d’Amabed 
 462
VIII 
d’Amabed 
 463
IX 
d’Amabed 
 464
X 
d’Amabed 
 464
XI 
d’Amabed 
 465
XII 
d’Amabed 
 467
XIII 
d’Amabed 
 468
XIV 
d’Amabed 
 469
XV 
d’Amabed 
 470
XVI 
d’Amabed 
 473
XVII 
d’Amabed 
 474
XVIII 
d’Amabed 
 475
XIX 
d’Amabed 
 476
XX 
d’Amabed 
 477
  1. Le nom de Tamponet, qu’on lit ici, est celui d’un docteur en Sorbonne qui avait censuré la thèse de l’abbé de Prades en 1752 : or, en ce moment, la Sorbonne s’apprêtait à condamner un autre ouvrage philosophique, le Bélisaire, de Marmontel. Le nom de Tamponet était donc bien à l’ordre du jour.

    On trouve encore, sous le nom de ce docteur, les Questions de Zapata.