Livre:Chiarini - Le Talmud de Babylone, vol. 1, 1831.djvu

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chiarini - Le Talmud de Babylone, vol. 1, 1831.djvu
Titre Le Talmud de Babylone
Volume volume 1
Traducteur Louis Chiarini
Maison d’édition J. A. G. Weigel
Lieu d’édition Leipzic
Année d’édition 1831
Fac-similés djvu
Avancement À corriger
Série Volume 1Volume 2


Pages

001 002 003 004 005 006 007 np np np 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 Table Table Table Table Table Table Table Table 413 414


TABLE
des
matières contenues dans le Ier Volume.
Pages.
Origine du Talmud selon les Rabbins.
3.
Manière dont Moïse communiqua la loi écrite et la loi orale aux Israélites.
4.
Traditions rabbiniques.
5.
Avantage marquant que les Juifs ont retiré du Talmud.
6.
Pourquoi les Juifs d’après la captivité de Babylone sont demeurés plus fidèles à leurs lois que leurs ancêtres.
7.
Différens noms imposés à la loi écrite et à la loi orale par les docteurs de la Synagogue.
ib.
Étymologie du mot Mischna.
8.
Étymologie du mot Ghémara.
9.
Étymologie du mot Talmud.
10.
Auteurs et Rédacteurs du Talmud.
11.
Témoignage de S. Épiphane sur plusieurs recueils de traditions talmudiques.
ib.
Juda le Saint.
13.
Temps dans lequel vécut Juda le Saint.
14.
Arrangement de la Mischna.
15.
Style de la Mischna.
16.
Premiers commentaires de la Mischna.
17.
Mekilta, Siphra, Siphre, Tosiphta, Baraïtha et Berechit Rabba.
18.
Ghémara de Jérusalem.
19.
Auteur de la Ghémara de Jérusalem.
20.
But de la Ghémara de Jérusalem.
21.
Passage intolérant du Midrach Veelle Chemoth Rabba.
ib.
Raisons qui ont fait que la Ghémara de Jérusalem est demeurée incomplète.
22.
Style de la Ghémara de Jérusalem.
23.
Talmud de Jérusalem.
24.
Plan et division du Talmud de Jérusalem.
25.
Principales éditions du Talmud de Jérusalem.
28.
Édition de Venise.
29.
Édition de Cracovie.
ib.
Fragmens d’autres éditions du Talmud de Jérusalem.
30.
Essais de versions du Talmud de Jérusalem.
ib.
Raisons qui rendent le Talmud de Jérusalem peu digne d’attention aux Juifs de la dispersion.
32.
État des choses d’où est sorti le Talmud de Babylone.
33.
Rédacteurs de la Ghémara de Babylone.
34.
Points de rapports entre le Koran et la Ghémara de Babylone.
35.
Langue et tendance de la Ghémara de Babylone.
36.
Qualités par lesquelles le Talmud de Babylone diffère de celui de Jérusalem.
ib.
Plan et division du Talmud de Babylone.
ib.
Traités du Talmud de Babylone qui n’ont point de Ghémara.
41.
Traités additionnels du Talmud de Babylone.
ib.
Principales éditions du Talmud de Babylone.
42.
I. Édition de Venise.
ib.
II. Édition de Venise.
43.
Édition de Bâle.
ib.
Édition de Cracovie.
ib.
Édition de Lublin.
44.
Édition d’Amsterdam.
ib.
Deux éditions de Francfort sur l’Oder.
45.
Autre édition d’Amsterdam et de Francfort sur le Mein.
ib.
Éditions modernes du Talmud de Babylone.
ib.
Fragmens d’autres éditions du Talmud de Babylone.
ib.
Éditions nécessaires à la version du Talmud de Babylone.
46.
Essais de version du Talmud de Babylone.
ib.
Versions incertaines.
ib.
Essais de version imprimés.
47.
Essais de version en manuscrit.
48.
Traités qui n’ont pas encore été traduits.
49.
Travaux des deux Buxtorfs et de Bartolocci sur le Talmud de Babylone.
51.
Livres et manuscrits qui peuvent servir à remplir les lacunes des deux Talmuds.
52.
Partie exégétique des deux Talmuds.
54.
Judaïsme considéré sous deux aspects différens.
55.
Judaïsme considéré comme doctrine antisociale.
ib.
Judaïsme considéré comme religion.
59.
Division critique des matières contenues dans les deux Talmuds.
60.
Il ne faut pas juger la masse des Juifs par un petit nombre de ses individus.
61.
L’Halaca ou la logique du Talmud.
ib.
Règles fondamentale de l’Halaca.
62.
Autorité de l’Halaca.
ib.
Constitutions de Moïse dérivées du mont Sinaï.
63.
Les treize modes d’argumentation de l’Halaca.
66.
Dépositaires des traditions talmudiques.
72.
L’Halaca abuse des paroles de la loi écrite.
74.
Méthode de l’Halaca.
78.
L’Agada ou la Rhétorique du Talmud.
80.
Règles de l’Agada.
81.
Sens allégorique de l’Agada.
83.
Règles communes à l’Halaca et à l’Agada.
87.
Notion de la Cabale.
89.
Œuvre du Charriot ou abrégé du livre Jetsira.
90.
Règles de la Cabale.
95.
Géographie du Talmud.
96.
Premières Écoles de la tradition.
97.
Écoles d’Occident.
98.
Écoles d’Orient.
99.
Sectes des Juifs.
102.
Chronologie du Talmud.
104.
Docteurs de la Mischna ou Tanaïm.
105.
Docteurs de la Ghémara ou Amoraïm.
120.
Abrégé de la loi mosaïque.
126.
Préceptes affirmatifs de la loi de Moïse.
128.
Précepte d’exterminer les cultes et les adorateurs des astres.
143.
Préceptes négatifs de la loi de Moïse.
149.
Abrégé de la Liturgie des Juifs.
180.
Calendrier juif.
181.
Des maisons, des Synagogues et des écoles des Juifs.
185.
Naissance et circoncision des Juifs.
186.
Âge dans lequel les Juifs commencent leurs études religieuses, sortent de minorité et se marient.
186.
Parties du jour et de la nuit chez les Juifs.
189.
Prières journalières des Juifs.
ib.
Repas et jeûnes des Juifs.
193.
Formules scolastiques des Talmudistes.
196.
Formules relatives à la Bible.
197.
Formules de la Massore.
201.
Formules de la Mischna.
205.
Formules des Extravagantes.
210.
Formules de la Ghémara.
211.
De la haie de la loi et des ordonnances des Rabbins.
218.
Haine légale et énigmatique.
221.
Du principe de contradiction.
222.
Poids, monnaies et mesures du Talmud.
223.
Conclusion.
227.




Judaïsme considéré comme religion.
Section première.
מאימתי
BIBLE.
Pages.
Passage du Deut. VI, 4-9.
235.
Id. ib. XI, 13-21.
236.
Id. des Nomb.
ib.
M i s c h n a Ire.
Du temps où commence et finit l’obligation de lire le Chema du soir.
237.
Dernière décision de la partie controversée de cette Mischna.
239.
G h é m a r a.
Raisons pour lesquelles on traite du Chema du soir avant de parler de celui du matin.
240.
Temps du repas du soir.
242.
Nuits partagées en veilles.
252 et 257.
Il est défendu de prier parmi des ruines.
254.
Des choses dont on peut parler en présence d’un mort.
259.
Manière dont le roi David passait chaque nuit.
260.
Lever du roi David.
262.
Ministres de la cour de David.
264.
Harpe de David.
265.
Manière dont le roi David s’occupait pendant le jour.
266.
Devoir des savans de faire la haie à la loi pour éloigner les hommes de la transgression.
269.
Coutume des Juifs qui reviennent le soir du travail.
ib.
Que la lecture du Chema doit précéder la prière ou le Chemona Esre.
270.
Celui qui récite trois fois par jour le Psaume CXLV est sûr d’hériter du siècle à venir.
273.
Manière dont les anges du ministère accomplissent les fonctions dont ils sont chargés.
275.
Coutume pieuse des Juifs au moment qu’ils se couchent.
277.
Distinction entre les châtimens proprement dits et les châtimens d’amour.
280.
Dieu a fait trois présens à Israël toujours moyennant des châtimens.
282.
L’étude de la loi, l’exercice des œuvres de miséricorde, et les châtimens d’amour, expient le péché.
283.
Coutume de placer le lit entre le Septentrion et le Midi.
287.
Devoir d’attendre son compagnon lorsqu’on va à la Synagogue pour prier.
288.
La prière n’est exaucée que dans la Synagogue.
290.
Lieux où la Chekina ou la divine Majesté aime à demeurer.
ib.
Devoir de fréquenter chaque jour la Synagogue.
294.
Chacun doit avoir un lieu déterminé pour y faire sa prière à l’exemple d’Abraham.
295 et 313.
Coutumes que l’on doit garder en allant et en revenant de la Synagogue.
296.
Récompense des œuvres de miséricorde et d’autres pratiques pieuses.
ib.
Il est défendu de prier derrière la Synagogue.
297.
L’homme doit être exact à faire la prière du soir, du matin et de l’après-midi.
298.
Devoir d’intervenir à un banquet de mariage et de s’égayer.
299.
Celui qui a la crainte de Dieu est toujours exaucé.
300.
Coutume d’être toujours le premier à saluer.
ib.
Valeur de la prière d’un seul individu.
301.
On ne doit pas tâcher d’appaiser l’homme au moment qu’il est fâché.
302 et 309.
La seule componction dans le cœur de l’homme vaut mieux que maintes et maintes flagellations.
305.
Les trois choses que Moïse demanda et obtint de Dieu.
306.
Causes des biens et des maux de ce monde.
ib.
Un fils qui dégénère est plus insupportable que la guerre de Gog et Magog.
310.
Devoir de prier avec l’assemblée ou dans le même temps que l’assemblée.
314.
Récompense de ceux qui sont les premiers à entrer dans la Synagogue, et les derniers à en sortir.
315.
Coutume de ceux qui entrent dans une Synagogue.
ib.
Qu’est-ce qu’on doit demander au bon Dieu dans un moment propice pour obtenir ce qu’on lui demande.
316.
Coutume de prier dans le même lieu où on étudie.
318.
Le disciple doit tâcher de demeurer dans le même lieu où demeure son précepteur.
319.
Lecture des Paraches faite dans la Synagogue en hébreu et en chaldéen.
320.
Défense de passer derrière une Synagogue pendant que l’assemblée y fait sa prière.
322.
L’obligation de lire le Chema du soir dure jusqu’à la colonne de l’aurore.
323.
Temps du repas de Pâques.
325.
Temps les Hébreux sont sortis de l’Égypte.
327.
M i s c h n a IIe.
Du temps où commence et finit l’obligation de lire le Chema du matin.
330.
Dernière décision de la partie controversée de la Mischna.
ib.
G h é m a r a.
Les Juifs partageaient le jour en douze heures, depuis le lever jusqu’au coucher du soleil.
ib.
Temps où on doit mettre les Tephillin.
ib.
Coutume des pieux, de finir la lecture du Chema aux premiers rayons du soleil.
331.
Coutume de courir au devant des rois.
ib.
Obligation de s’occuper du précepte croissez et multipliez.
338.
Le roi Hiskie fit six choses dont trois furent approuvées et trois ne furent pas approuvées.
340.
Qu’il ne faut pas se confier dans ses propres mérites.
341.
Qu’on a la liberté de jouir ou de ne pas jouir des commodités que l’on offre.
342.
Que l’homme ne doit pas rester sur un lieu élevé en priant.
343.
Qu’il faut bien ajuster ses pieds en priant.
ib.
Qu’il ne faut pas manger avant la prière.
ib.
Mérite de celui qui lit le Chema du matin hors de son temps.
344.
M i s c h n a IIIe.
De la posture du corps dans laquelle il faut lire le Chema du soir et du matin.
345.
G h é m a r a.
Que celui qui épouse une vierge est dispensé de lire le Chema.
346.
Obligation des savans de parler à leurs disciples autant par leurs exemples que par leurs actions.
348.
Obligation de préférer l’avis de la maison d’Hillel à l’avis de celle de Chammaï.
348.
M i s c h n a IVe.
Des bénédictions qu’il faut réciter avant et après le Chema du soir et du matin.
349.
G h é m a r a.
Titre de ces différentes bénédictions.
350.
Bénédiction de la loi.
351.
Manière dont se faisait l’office divin dans le temple.
351.
Des conditions qui rendent valables une bénédiction.
354.
Des révérences qu’il faut faire pendant la prière.
356.
Changemens qu’il faut faire aux prières des premiers dix jours de la nouvelle année.
357.
Le pécheur peut expier ses iniquités par la honte qu’il en a.
358.
Défense de rien changer aux Parches qui ont été déterminées par Moïse.
359.
M i s c h n a Ve.
Du devoir de faire la commémoration de la sortie d’Égypte dans la nuit.
360.
G h é m a r a.
Ce devoir ne cessera pas pendant les jours du Messie.
361.
Seconde Section.
היה קורא
M i s c h n a Ire.
Du devoir de préparer son cœur à la lecture du Chema, et de saluer ou de rendre le salut pendant qu’on le lit.
364.
Dernière décision de la partie controversée de cette Mischna.
ib.
M i s c h n a IIe.
Des différentes sections du Chema et de leur ordre.
ib.
Dernière décision de la partie controversée de cette Mischna.
365.
G h é m a r a.
De l’intention nécessaire à l’accomplissement de tous les préceptes.
ib.
De la langue dans laquelle il faut lire le Chema.
ib.
De ce qui constitue à vigoureusement parler la lecture du Chema, et des différentes cérémonies qui doivent l’accompagner.
367.
Si on peut interrompre la lecture du Chema et autres prières, pour saluer.
371.
Jours où on doit dire le Hallel en entier.
373.
Déterminations des sections de la lecture du Chema.
375.
Pourquoi la section Chema précède-t-elle les autres ?
376.
S’il faut mettre les Tephillin avant ou après la lecture du Chema du matin.
377.
Qu’il faut se purger et se laver les mains avant de mettre les Tephillin.
379.
M i s c h n a IIIe.
De la nécessité de faire clairement et distinctement la lecture du Chema.
380.
Dernière décision de la partie controversée de cette Mischna.
ib.


G h é m a r a.
Du sourd, du fou, du mineur et de celui qui fait une bénédiction dans son cœur.
381.
Nécessité d’épeler distinctement et de tout écrire ; lorsqu’il s’agit de lire ou de coucher sur le papier la parole de Dieu.
387.
De celui qui lit à rebours ou qui se trompe dans la lecture du Chema.
388.
M i s c h n a IVe.
De la manière dont les ouvriers peuvent lire le Chema.
389.
M i s c h n a Ve.
Du temps où l’époux est dispensé de faire la lecture du Chema.
ib.
G h é m a r a.
De l’attention qui est requise dans la lecture du Chema.
ib.
De la lecture du Chema et de la prière des ouvriers.
391.
M i s c h n a VIe.
De la défense de se laver lorsqu’on est en deuil, et d’être en deuil pour la mort d’un domestique.
392.
M i s c h n a VIIe.
Qu’un époux peut faire la lecture du Chema la première nuit du mariage, s’il le veut.
ib.
Dernière décision de la partie controversée de cette Mischna.
ib.
G h é m a r a.
Pour les serviteurs et les servantes on ne se place pas dans le rang des consolateurs, et on ne dit pas non plus la bénédiction des affligés.
393.
De ceux à qui on doit donner le titre de père et de mère.
394.
Formules des prières que les pieux ajoutent à la fin de celles qui sont de devoir les jours ouvrires, les jours de fêtes et les jours de jeûne.
395.
De plusieurs autres prières, sentences et des pieux d’Israël.
398.
Formules de congé.
400.
S’il est permis à tout le monde de se faire la réputation d’homme pieux.
403.