Page:Émile Campardon - Liste des membres de la noblesse impériale (1889).djvu/133

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
E. CAMPARDON
125

MARMONT (Auguste-Frédéric-Louis Viesse de), conseiller d’Etat, colonel général des chasseurs à cheval, général en chef de l’armée de Dalmatie, duc de Raguse, 28 juin 1808.

MARQUET DE MONTBRETON (Louis), écuyer de la princesse Pauline, duchesse de Guastalla, baron de l’Empire, 14 février 1810.

MARQUET DE NORVINS (Jacques), chevalier de l’Empire, 28 octobre 1808.

MARSEILLE (la ville de), concession d’armoiries, 2 novembre 1810.

MARTENOT-CHADELAS DE CORDOUX (Frauçois), major aux grenadiers à pied de la garde impériale, chevalier de l’Empire, 3 août 1810 ; chef de bataillon au 3e voltigeurs de la garde impériale, baron de l’Empire, 14 août 1813.

MARTHE (Joseph), capitaine aide de camp, chevalier de l’Empire, 23 juillet 1810.

MARTHOD (Louis-Ignace), chef d’escadron des dragons de la garde impériale, chevalier de l’Empire, 10 septembre 1808 ; major des dragons de la garde impériale, baron de l’Empire, 6 octobre 1810.

MARTIGUE (Charles), major du 30e dragons, chevalier de l’Empire, 1er janvier 1813.

MARTIN (Charles), chef de bataillon en retraite, chevalier de l’Empire, 8 mai 1812.

MARTIN (Claude-Etienne), l’un des censeurs de la Banque de France, membre du Conseil général près le ministre des manufactures et du commerce, chevalier de l’Empire, 2 janvier 1814.

MARTIN (François), maire de Gray, président du collège électoral de l’arrondissement de la dite ville, baron de l’Empire majorat, 16 décembre 1810.

MARTIN (Jean-Baptiste-Isidore), chef d’escadron aux à cheval de la garde impériale, chevalier de l’Empire, 10 septembre 1808.

MARTIN (Pierre), vice-amiral, préfet du 3e arrondissement maritime, comte de l’Empire, 4 juin 1810.

MARTIN DE LA BASTIDE (Jean-Baptiste), baron de l’Empire avec majorat, 20 mars 1810.

MARTIN-DESPALLIÈRES (Bernard-Charles-Elisabeth), député au Corps législatif, chevalier de l’Empire, 14 juin 1810.

MARTINEAU (Louis-René), major au 25e de ligne, chev l’Empire, 6 octobre 1810.

MARTINIÈRE (Etienne), chef de bataillon du 32e de ligne, chevalier de l’Empire avec donation, 31 janvier 1810.