Page:Émile Nelligan et son œuvre.djvu/103

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
53
LES PIEDS SUR LES CHENETS


RONDEL A MA PIPE




Devant un bock, ma bonne pipe,
Selon notre amical principe
Rêvons à deux, ce soir d’hiver.


Puisque le ciel me prend en grippe
(N’ai-je pourtant assez souffert ?)
les pieds sur les chenets, ma pipe.


Preste, la mort que j’anticipe
Va me tirer de cet enfer
Pour celui du vieux Lucifer;
Soit ! nous fumerons chez ce type,


Les pieds sur des chenets de fer.