Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/28

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


X AVERTISSEMENT

Nous devons signaler enfin ici les documents importants pour l’histoire de Pascal, sur lesquels il n’est pas impossible que des chercheurs, plus heureux que nous, mettent un jour la main : le dossier de l’enquête officielle faite par les vicaires généraux de Paris sur le miracle de la Sainte-Épine, et en particulier les dépositions des témoins ; — le Grand écrit de Pascal sur le Formulaire ; — le complément des lettres adressées par Pascal à M. et à Mlle de Rouannez ; — les lettres qu’il écrivit à Sluse 1 , et à Wren (cf. infra T. VIII, p. 234) — ; le complément des mémoires de Baudry d’Asson ; — la vie manuscrite de Domat par Prévôt de la Jeannès (cf. infra T. X, p. 370).

C. — Textes imprimés.

Pour tous les écrits imprimés du vivant de Pascal, nous nous sommes reportés aux éditions princeps que renferment en grand nombre les collections publiques ou particulières. Nous avons surtout eu la bonne fortune de pouvoir consulter les documents classés et annotés patiemment au XVIIIe siècle par l’avocat au Parlement Adrien Le Paige (1712-1802). Sa collection a été décrite par M. A. Gazier dans Les dernières années du cardinal de Retz, Paris, 1875, Introduction, p. IX.

Pour les œuvres mathématiques, qui comprennent beaucoup d’imprimés de quelques pages seulement, plusieurs recueils

____________________________________________________________

1. Nous transcrivons une intéressante Observation de M. Aristide Barre qui a été communiquée à Le Paige et recueillie par lui dans son commentaire à l’édition des principales parties de la correspondance de Sluse (Bulletino di Bibliographia délie scienze matematiche, année 1885, T. XVII, p. 84) : « Les lettres de Sluse à Pascal témoignent de l’envoi d’une douzaine de lettres au moins de Pascal à Sluse, pendant les années 1658 et 1659, et de leur arrivée à bon port (ce qui était une heureuse chance à cette époque). Ces lettres de Pascal à Sluse mentionnées par celui-ci devaient porter les dates suivantes : 24 mars, 14 juin, 28 juin, 5 juillet, 26 juillet (?), septembre et Ier novembre de l’année 1658, (?) février, 8 août, 22 août, 7 ou 8 septembre, et novembre de l’année 1659. »