Page:Adresse à l'Assemblée nationale pour les citoyens libres de couleur, des isles & colonies françoises 18 octobre 1789.djvu/11

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
5

leurs droits, & ſur-tout d’y défendre leurs intérêts, contre les prétentions tyranniques des Blancs.

Pour demander cette repréſentation, les Citoyens de couleur ont évidemment les mêmes titres que les Blancs.

Comme eux, ils ſont tous Citoyens, Libres & François ; l’Édit du mois de Mars 1685 leur en accorde tous les droits, il leur en aſſure tous les priviléges ; il veut « que les Affranchis (& à plus forte raiſon leurs deſcendans) méritent une liberté acquiſe ; que cette liberté produiſe en eux, tant pour leurs perſonnes que pour leurs biens, les mêmes effets que le bonheur de la liberté naturelle à tous les François[1] » ; Comme eux, ils ſont propriétaires & cultivateurs ; comme eux, ils contribuent au ſoulagement de l’Etat, en payant les ſubſides, en ſupportant toutes les charges qui leur ſont communes avec les blancs ; comme eux, ils ont déjà verſé & ils ſont prêts à verſer leur ſang pour la défenſe de la Patrie ;

  1. Art. 59.