Page:Adresse à l'Assemblée nationale pour les citoyens libres de couleur, des isles & colonies françoises 18 octobre 1789.djvu/15

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
9

véritable paix & de bonne union entre la force qui opprime, & la foibleſſe qui cède ; entre le Maître qui commande, & l’Eſclave qui obéit.

Encore une fois, Noſſeigneurs, les Citoyens de Couleur ſe bornent, dans ce moment, à réclamer un droit de Repréſentation ; ils le tiennent également de la Nature & de la Loi ; & ils eſpèrent, avec une entière confiance, recevoir, dans votre Déciſion, la confirmation de Titres, auſſi inviolables.

Signé, de Joly, Avocat aux Conſeils, Commiſſaire Député nommé à cet effet, avec MM. Raymond, Fleury, Audiger, Lafourcade, du Souchet l’ainé, Ogé jeune, De Vaureal, le Chevalier de Lavit, Lanon, Hellot, Honoré, Poizat & la Source, Commiſſaires.