Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/91

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
19
ET AUTRES POÉSIES
xxii

[1]

VAILLANT


MYEULX vauldroit servir les pourcheaulx
Et les massons sans departir,
Voire, par Dieu, en deulx partir,
Qu’estre au jour d’uy bon ne leaux!
 
5Que plus je serve, ouy dea, de beaulx !
Mès servés pour estre martir,
Myeulx [vauldroit servir les pourcheaulx
Et les massons sans départir !]

Sur[2] ma foy, ceulx qui en vesseaux
10Nagent sur[3] mer, sans point mentir,
N’ont pas tant de mal assentir,
Comme j’ay seul, ne tant de maulx :
Myeulx [vauldroit servir les pourcheaulx
Et les massons sans departir,
15Voire, par Dieu, en deulx partir,
Qu’estre au jour d’uy bon ne leaux !]

  1. xxii Ce rondeau se trouve aussi dans le ms. fr. 2230 de la Bibl. nat., fol. 242.
  2. ms. fr. 2230 Sus.
  3. ms. fr. 2230 sus.