Page:Aristophane - Théâtre 1889 tome 2.djvu/140

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LYSISTRATA.

Et s’il me prend de force.....


MYRRHINE.

Et s’il me prend de force.


LYSISTRATA.

Je ne ferai rien que de mauvaise grâce et sans y mettre du mien.....


MYRRHINE.

Je ne ferai rien que de mauvaise grâce et sans y mettre du mien.


LYSISTRATA.

Je ne lèverai point les jambes en l’air.....


MYRRHINE.

Je ne lèverai point les jambes en l’air.


LYSISTRATA.

Je ne m’accroupirai point à l’instar de la figure de lionne qu’on met sur les manches de couteaux.....


MYRRHINE.

Je ne m’accroupirai point à l’instar de la figure de lionne qu’on met sur les manches de couteaux.


LYSISTRATA.

Qu’il me soit permis de boire de ce vin, si je tiens mon serment.....


MYRRHINE.

Qu’il me soit permis de boire de ce vin, si je tiens mon serment.


LYSISTRATA.

Si je manque à mes promesses, que cette coupe soit remplie d’eau.....