Page:Audubon - Scènes de la nature, traduction Bazin, 1868, tome 1.djvu/98

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


toute espèce de roitelets de notre pays. Qu’on le donne bien plutôt pour patron à cet ordre de chevaliers que les Français appellent des chevaliers d’industrie ! »

Je n’ajoute plus qu’un mot : c’est que le nom d’aigle chauve, par lequel cet oiseau est universellement connu en Amérique, n’a aucun fondement. Sa tête est aussi garnie de plumes que chez aucune autre espèce ; à moins que leur couleur blanche n’ait donné lieu à cette idée, qu’elle est réellement nue.




UN HOMME PERDU.


Un bûcheron qui demeurait sur la rivière Saint-Jean, dans la Floride orientale, quitta un jour sa cabane et, la hache sur l’épaule, se dirigea vers les marais où, quelque temps auparavant, il avait fait l’apprentissage de son rude métier, travaillant à abattre et équarrir ces géants des forêts qui nous fournissent le bois le plus estimé pour la marine et beaucoup d’autres constructions.

Dans la saison la plus propice à ce genre de travaux,

on le conçoit, ne devait pas tarder à être considérée comme incompatible avec l’esprit républicain ; et bientôt elle tomba en décadence. Cependant il en reste encore quelques débris.