Page:Austen - Orgueil et Préjugé (Paschoud) 2.djvu/21

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


son intérieur. Si elle persiste toujours à rejeter mon offre, il seroit peut-être plus avantageux pour moi de ne pas la forcer à m’accepter ? avec ces défauts-là, elle ne sauroit vraiment beaucoup contribuer à mon bonheur.

— Vous ne me comprenez point, répondit Miss Bennet allarmée. Lizzy n’est entêtée que sur des sujets comme ceux-ci. Du reste c’est la meilleure fille qu’il y ait jamais eu ! Je vais tout de suite vers Mr. Bennet et je suis bien sûre que la chose sera bientôt arrangée.

— Sans lui laisser le temps de répondre, elle courut précipitamment à la chambre de son mari, et l’appeloit déjà en ouvrant la porte : — Oh ! Mr. Bennet ! il faut que vous veniez promptement ; tout est en rumeur là-bas, il faut que vous forciez Lizzy à épouser Mr. Collins, elle proteste qu’elle ne le veut pas ; et si vous ne vous dépêchez pas, il changera d’idée, et ne la voudra plus.