Page:Austen - Orgueil et Préjugé (Paschoud) 2.djvu/7

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


je désire que vous restiez. Voyant qu’Elisabeth avoit l’air fâchée et très-embarrassée, et qu’elle cherchoit à s’échapper, elle ajouta : Lizzy j’insiste pour que vous restiez et que vous écoutiez Mr. Collins.

Elisabeth ne pouvoit résister après une injonction aussi précise, et un instant de réflexion lui fit comprendre que le parti le plus sage étoit de tâcher de s’en tirer le plus vite et le plus tranquillement possible, elle se rassit donc, et s’efforça en baissant la tête sur son ouvrage, de cacher l’ennui et l’embarras qu’elle éprouvoit. Mistriss Bennet et Kitty s’échappèrent furtivement, et aussitôt qu’elles furent hors de la chambre, Mr. Collins commença :

— Croyez, ma chère Miss Elisabeth, que loin de vous nuire, votre modestie ne fait qu’embellir encore toutes vos autres perfections. Vous auriez paru