Page:Austen - Orgueil et Prevention 2.djvu/22

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
18
Orgueil

son cœur. Ma chère Hélen, M. Colins est sot, ignorant, suffisant et ennuyeux, vous le savez aussi bien que moi, et non plus que moi, vous ne pouvez penser que celle qui l’épouse soit une femme sensée. Ne cherchez point à l’excuser ; bien qu’il s’agisse de Charlotte Lucas, je ne saurais vous permettre de changer le sens des mots principes et intégrité ni vous laisser vous persuader qu’un froid égoïsme soit de la prudence ; et l’insensibilité pour le danger un bonheur assuré.

» — Vos épithètes sont trop fortes, répliqua Hélen, et j’espère que tôt ou tard vous en serez convaincue en les voyant heureux ensemble. Mais, parlons maintenant de cette autre circonstance, à laquelle vous avez fait allusion ; il me serait impossible de ne vous pas comprendre, mais je vous supplie, chère Lizzy, de ne me point donner le chagrin de vous voir le blâmer. Oh ! ne me dites pas qu’il a perdu votre estime, nous ne pouvons guère nous attendre qu’un