Page:Austen - Orgueil et Prevention 2.djvu/29

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
25
ET PRÉVENTION


CHAPITRE III


Après une semaine passée en tendres aveux et en projets de bonheur, le samedi vint enfin séparer M. Colins de son aimable Charlotte ; les peines de l’absence lui furent adoucies par les préparatifs à faire pour recevoir son épouse ; car il avait tout lieu d’espérer que lorsqu’il reviendrait dans Herfordshire, elle aurait déjà fixé le jour de leur mariage… Il prit congé de ses parens de Longbourn avec autant de cérémonial que la première fois ; souhaita de nouveau à ses belles cousines santé et bonheur, et promit encore une lettre de remercîmens.

Le lundi suivant, Mme Bennet eut le plaisir de recevoir son frère et sa belle-sœur, qui venaient selon leur coutume passer à Longbourn les fêtes de Noël. M. Gardener était un homme instruit et