Page:Austen - Orgueil et Prevention 2.djvu/32

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
28
Orgueil

Mme Gardener, qui dans sa correspondance avec Hélen et Élisabeth, avait déjà appris une partie de ces nouvelles, répondit fort brièvement, et par compassion pour ses nièces changea de conversation.

Mais quelques momens après se trouvant seule avec Élisabeth elle reprit ce sujet :

« Il paraît que c’était un mariage avantageux pour Hélen ; je suis fâchée qu’il ait manqué, mais ces choses-là arrivent fort souvent. Un jeune homme tel que vous me dépeignez Bingley devient si facilement amoureux d’une jolie femme, et huit jours d’absence suffisent pour la lui faire oublier : on voit cela tous les jours.

» — Voilà vraiment un charmant motif de consolation, dit Élisabeth, mais il ne saurait me satisfaire, quoi que vous en disiez ; on ne voit point tous les jours un jeune homme d’une fortune indépendante, se laisser persuader par ses amis qu’il ne doit plus penser à une