Page:Banville - Odes Funambulesques.djvu/144

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


Et qui, réjouissant de leur maigreur affreuse
Les lions estompés au cosmétique noir,
Prennent des rendez-vous pour le souper du soir.

Ligne en retrait

Nous qui ne sommes pas danseurs, prenons la fuite.
Allons souper, aussi mon cœur mais tout de suite,
Et tâchons d’oublier en buvant de bons vins,
Cet hospice fameux, rival des Quinze-Vingts.

Décembre 1845.

SATIRE CINQUIÈME.
"L’Amour à Paris"

Fille du grand Daumier ou du sublime Cham,
Toi qui portes du reps et du madapolam,
Ô Muse de Paris ! toi par qui l’on admire
Les peignoirs érudits qui naissent chez Palmyre,
Toi pour qui notre siècle inventa les corsets
A la minute, amour du puff et du succès !