Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/111

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Marcilly, escuyer du roy, et moy. Nous ouismes peu apres crier le roy qu’on vint a luy, et estoit sorty de sa chambre. Nous y accourusmes, et trouvasmes qu’il disputoit la porte de sa chambre avesques Berringuen[1] qu’il y avoit enfermé, a quy le sens estoit tourné par le soleil ardent quy luy avoit donné sur la teste le jour, en venant en poste avesques le roy. Nous retirasmes Berringuen de la, et Mr de Roquelaure coucha en la chambre du roy au lieu de luy.

Le roy n’avoit point d’esquipage en ce voyage, et disnoit cheux un president, soupoit cheux un prince ou un seigneur, selon ce qu’il leur envoyoit mander. Il ne possedoit pas encores Mlle d’Antragues, et couchoit parfois avesques une belle garde nommée la Glaude[2]. Il advint qu’un soir apres souper de cheux Mr d’Elbeuf[3], le roy s’en vint coucher cheux Zammet[4] avec cette garce, et comme nous l’eumes deshabillé, ainsy que nous nous voulions mettre dans le carrosse du roy, qui nous ramenoit en nos logis, Mrs de Jain-

  1. Pierre de Beringhen, seigneur d’Armainvilliers et de Grez, premier valet de chambre du roi.
  2. Dans les éditions précédentes et dans tous les livres qui, d’après Bassompierre, ont donné des détails sur ce triste côté de la glorieuse vie de Henri IV, la Glaude (ou la Claude), est appelée la Glandée. Nous lui restituons son véritable nom. Suum cuique.
  3. Charles de Lorraine, duc d’Elbeuf, fils de René de Lorraine, marquis d’Elbeuf, de la maison de Guise, et de Louise de Rieux, né le 18 octobre 1556, mort en 1605.
  4. Sébastien Zamet, Lucquois naturalisé français, « seigneur de dix-huit cent mille écus », fut surintendant de la maison de la reine Marie de Médicis. Il mourut le 14 juillet 1614.