Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/168

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


receus tant de gracieux accueil et de courtoisies, que je demeuray six semaines au dit Vienne, ou je passay extremement bien mon temps (decembre).

Je fus en Moravie en une belle maison de Mr Maximilian de Liectenstein[1], mon bon amy, nommée Raurau, en compagnie de Carle de Harach, de Mr de Jainville, et de Schomberg. Puis Mr le prince de Jainville ayant renvoyé son train, vint loger quinse jours a mon logis, ou il fut receu au mieux qu’il fut possible ; puis il en partit en poste pour s’en aller a Prague, et de la en France.


1604.
JANVIER.


Je partis de Vienne le 18e de janvier de l’année 1604, et arrivay par la poste le 22e a Prague ou je trouvay le Rosworm, quy, depuis nostre reconciliation, m’avoit porté une tres estroitte amitié. Il vint le lendemain matin 19e[2], me prendre en son carrosse a mon logis, et m’amena a la salle du palais de Prague, ou nous nous promenasmes jusques a ce que les conseils se levassent, et lors tous les seigneurs des conseils vindrent donner le bonjour au Rosworm, lequel ils respectoint fort a cause de la charge qu’il avoit eue de mareschal de camp general de l’armée ;

  1. Maximilien de Lichtenstein, fils de Hartmann de Lichtenstein, et d’Anne Marie de Ortenburg, reçut en 1623 de l’empereur Ferdinand II le titre de prince.
  2. Il faut lire : 23e.