Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/413

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Novembre. — Les trois mille Suisses quy avoint accompagné le roy en Bretaigne, furent mis en garnison a Estampes a leur retour, ou la maladie les accueillit de sorte que plus du tiers en mourut, et on remit les compagnies de 300 hommes a 160 ; puis comme ils commencerent a se mieux porter, on leur changea d’air et mit-on en garnison a Meaux (decembre).








FIN DU TOME PREMIER.