Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/435

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





XV


(Voir p. 284).


Louis de Bassompierre eut pour mère Marie de Balsac d’Entragues, dignam quam conjugem duceret Bassompetrus, dit naïvement l’auteur du Gallia christiana. Bassompierre ne fut pas de cet avis, et n’épousa jamais la mère ; mais il reconnut probablement le fils, et s’occupa de son avenir. En effet, dans l’inventaire dressé après la mort du maréchal[1], on trouve parmi ses titres les cotes suivantes :


« Item une copie non signée d’un brevet du Roy datté du dr 9bre 1625 par lequel S. M. a fait don à Me Louis de Bassompierre, clerc du diocese de Paris, de l’abbaye de St George de Baucherville, ordre de St Benoist, diocese de Rouen, inventorié au dos 94. »

« Item une coppie non signée d’un brevet du Roy datté dud. jour et an, par lequel S. M. a fait don aud. Me Louis de Bassompierre de l’abbaye de St Pierre de Chezy, ordre de St Benoist, diocese de Soissons, inventorié 95. »

« Item une copie non signée de la profession de foy dud. Me Louis de Bassompierre escrite en latin, cottée copie de la profession de foy, 29 mars 1626, inventorié sous laditte cotte 96. »

« Item six pieces en papier non signées escrites en latin, cottées sur l’une d’icelles copie d’information de vie et mœurs

  1. Inventaire fait apres le deceds de Mr le mareschal de Bassompierre le 15e octobre 1646 et autres jours suivants par les notaires et garde-nottes du Roy nostre sire au Châtelet de Paris, soussignés, Lesemelier et Lecat.