Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 2.djvu/58

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


lettres de plusieurs particuliers quy escrivoint a leurs amis qu’ils avoint charge, quy de Mr le Prince, quy de Mrs de Longueville ou du Maine, de se joindre a Mr de Vandosme, il cessa de l’opiniatrer.


1616.
JANVIER.


Nous demeurames encores le jeudy dernier jour de l’an a la Rochefoucaut ou je ne passay point mal mon temps ; puis sur l’avis que nous eumes que Mr de Guyse estoit allé a la guerre, nous partimes deux heures avant le jour le vendredy premier jour de l’année 1616 et vinsmes disner a Ruffec et coucher a un lieu dont je ne me souviens du nom ; et le lendemain samedy 2me nous arrivames a Couay peu apres que Mr de Guyse fut revenu de son entreprise au mesme lieu, ou il sejourna a cause que les ennemis voulurent venir donner une estrette a nostre cavalerie legere quy estoit logée a Saint Sauvan[1] ; mais comme nous eumes avis de leur venue, la dite cavalerie se retira dans le quartier du regiment de Piemont ; et le mauvais temps qu’il fit la nuit du 4 au 5me de janvier nous empescha de les suivre pour les charger a leur retraitte.

Nous allames le mardy[2] 5me voir la reine et le roy sur les chemins au partir de Civray pour venir loger a

  1. Saint-Sauvant, village du canton de Lusignan, arrondissement de Poitiers, peu éloigné de Couhé.
  2. Il y a au manuscrit original : mercredy ; cette faute avait été corrigée dans les précédentes éditions.