Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 3.djvu/94

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


prouvoir. Je n’y perdray que la preseance que vous aviés resinnée au sort quy pouvoit autant tourner en sa faveur qu’a mon avantage. J’ay moins d’aage que luy ; il est de vostre conseil avant moy ; il m’a precedé a l’ordre du Saint Esprit[1] ; il est l’un de vos ministres, et de vostre conseil estroit : tout cela me fera souffrir sans envie et sans regret qu’il soit encores, premier que moy, mareschal de France, et je luy en cede de bon cœur la primogeniture, suppliant tres humblement Vostre Majesté que ma consideration ne l’empesche point de recevoir des a present cet honneur, que je recevray de sa bonté lors qu’Elle le jugera estre utile pour le bien de son service. »

Mr de Chomberg se sentant lors tres obligé de ma courtesie, m’en rendit de tres exquis remerciemens ; mais le roy persista a ne vouloir point en creer l’un sans l’autre ; et ainsy nous nous retirames de luy.

Le jeudy 14me le roy arriva a disner a Carcassonne, et apres disner convoqua un chapittre de commandeurs du Saint Esprit, auquel assisterent avesques Sa Majesté, Mr le Prince, Mr de Chevreuse, Mr de Montmorency, Mr d’Espernon, Mr de Pralain, Mr de Saint-Geran, moy, Mr de Courtanvaut, Mr de Portes, Mr de Seneçay, Mr de Valançay, et le chancelier de l’ordre, Mr de Chasteauneuf[2] : et là, nous ayant proposé

  1. Schomberg était de la même promotion que Bassompierre ; il le précédait seulement dans l’ordre de cette promotion, dont il était le vingt-troisième chevalier laïque.
  2. Charles de l’Aubespine, marquis de Chasteauneuf, fils de Guillaume de l’Aubespine, baron de Chasteauneuf, et de Marie de la Châtre, fut conseiller d’État, ambassadeur, et enfin garde des sceaux. Il était depuis 1621 chancelier des ordres, en survivance de son père.