Page:Beaumarchais - Œuvres choisies, édition 1913, tome 2.djvu/267

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


 qu’avez-vous fait ?… et
moi, que fais-je en ce moment ?


Scène xx

XXVI.


LA COMTESSE, SUZANNE.
(La Comtesse met furtivement le ruban dans son sein.)

SUZANNE.

Voici la canne et votre loup.

LA COMTESSE.

Souviens-toi que je t’ai défendu d’en dire un mot à Figaro.

SUZANNE avec joie.

Madame, il est charmant votre projet. Je viens d’y réfléchir. Il
rapproche tout, termine tout, embrasse tout ; et quelque chose qui
arrive, mon mariage est maintenant certain. (elle baise la main de sa
maîtresse.)

(Elles sortent.)

Fin du second Acte.

Pendant l’entr’acte, des valets arrangent la salle d’audience : on
apporte les deux banquettes à dossier des avocats, que l’on place aux
deux côtés du théâtre, de façon que le passage soit libre par derrière.
On pose une estrade à deux marches dans le milieu du théâtre vers le
fond, sur laquelle on place le fauteuil du Comte. On met la table du
greffier et son tabouret de côté sur le devant, et des siéges pour
Brid’oison et d’autres juges, des deux côtés de l’estrade du Comte.