Page:Behn - Oronoko, 1745.djvu/21

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


T D ΟΝΟKΟ. au théâtre, au gré du caprice de l’Auteur. Je prétens encore moins, en racontant la vérité, l’embellir d’aucun ornement épifodique* Mon but est de me renfermes dans mon sujet. Mon Héros, en paroissant fur la sçene , n’aura d’autre recommandation , que son propre mérite, ni d’autre lustre, que ses actions. Je déclare d’abord, que j’ai été témoin oculaire de la plûpart des faits, que je vais raconter. Quant à ceux qui ne se sont point passés sous mes yeux, je les tiens de la bouche du princi- pal Personnage de cette histoire qui m’a fait le récit de toutes les avantures de fa jeunesse. Je pas- serai sous silence mille petits traits, qui m’avoient pourtant parûs amusans, ayant que son