Page:Berkeley - Les Principes de la connaissance humaine, trad. Renouvier.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


complète mais trop rapide, occasionnera encore des méprises sur le sens. Mais, pour un lecteur qui pense, je me flatte que tout sera clair et facile à saisir.

Quant aux caractères de nouveauté et de singularité que peuvent paraître porter certaines des notions qui suivent, je n’ai, je pense, besoin de fournir aucune apologie. Celui-là ferait certainement preuve d’une grande faiblesse, ou serait bien peu familier avec les sciences, qui rejetterait une vérité susceptible de démonstration, sans autre raison que sa nouveauté et son désaccord avec les préjugés des hommes.

Ces explications préliminaires m’ont semblé utiles pour prévenir, s’il se peut, la censure hâtive de ces sortes de personnes qui sont trop portées à condamner une opinion avant de l’avoir bien comprise.