Page:Berzelius Bref 1.djvu/17

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
16

connaissait des résultats de leur travail diffère en quelques points essentiels des résultats de mes expériences, que je répéterai d’ailleurs encore une fois avant de vous les communiquer. Une des plus grandes difficultés à cet occasion est que nous ne connaissons point la composition de l’eau avec assez de précision ; car la détermination faite par M. Gay-Lussac de 13¼ d’hydrogène pour 100 p. d’eau n’est assurément pas la véritable22. Faute d’une balance assez forte et en même temps assez sensible, je n’ai pas encore pu répéter d’une manière plus exacte mes anciennes expériences.

J’ai eu en commission de la part de M. Ghan23 à Fahlun de vous demander s’il y avait moyen de connaître tout ce que l’on a fait en France pour rectifier la méthode de blanchir.

De ma part, je vous supplierai aussi d’avoir la bonté d’envoyer à M. D’Ohsson24 un exemplaire de chaque cahier des Annales de Chimie lors de leur publication, afin que je puisse les avoir de bonne heure ; parce que, par le moyen des libraires, il est impossible de les avoir avant 8 ou 12 mois après leur publication, outre que nous ne les connaissons pas en Suède, depuis les dernières années du règne de Gustave Adolphe, que par les journaux allemands. On m’a dit que le Système de Chimie de M. Thomson est traduit en français par feu M. Votre fils et que, dans cette édition, il doit y avoir un aperçu du système de M. Dalton ; si cela est ainsi, j’ose vous prier d’en envoyer aussi un exemplaire à M. D’Ohsson et de me marquer le prix de ces livres, que j’aurai l’honneur de vous rembourser par M. D’Ohsson. Je souhaiterais d’avoir connaissance des idées de M. Dalton, qui, selon toutes les apparences, est un des physiciens les plus ingénieux de notre siècle25. M. Davy, à qui j’avais demandé si l’on connaissait encore quelque chose de son système, me répondit que M. Dalton était venu à Londres pour le publier et qu’il me procurerait son ouvrage, dès qu’il serait publié. Mais il y a à présent plus de deux ans que je n’ai pu avoir de communication avec M. Davy26.