Page:Berzelius Bref 1.djvu/30

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
29

de la différence dans ce qu’ils ont employé ces acides combinés avec de la chaux, laquelle donne le plus souvent des combinaisons qui, malgré leur peu de solubilité dans l’eau, contiennent néanmoins de l’eau de cristallisation. Le tartarate de chaux en contient une quantité dont l’oxygène est deux fois celui de la chaux, et, dans l’oxalate, l’eau ne contient qu’une quantité d’oxygène égale à celle de la base. Si vous soustrayez cette eau de ces sels, vous trouverez que l’acide qui reste est, relativement à la chaux, dans le véritable point de saturation, et que la base qui sature 100 p. de ces acides contient la portion d’oxygène que j’ai indiquée dans mon dernier traité. C’est par cette circonstance que l’acide tartarique, qui se distingue par la quantité de carbone qu’il contient, en a donné, dans les expériences de ces célèbres chimistes, moins que l’acide oxalique. J’ai pris la liberté d’exposer mes idées là-dessus dans une lettre à M. Gay-Lussac45, afin qu’il puisse lui-même faire le premier cette correction de leur ouvrage d’ailleurs si excellent.






12. Berthollet à Berzelius46.
14 octobre 1811.

Monsieur,

À chaque communication que vous avez la bonté de me faire, je suis étonné et du nombre de vos recherches et de la sagacité que vous y portez. Nos annales continuent de s’enrichir de vos mémoires, et votre essai sur la nomenclature va paraître dans le Journal de Physique, ainsi que vous l’avez désiré ; j’ai déjà corrigé l’épreuve de la première moitié.

Comme vous ne m’écrivez rien de positif sur le moment où je pourrai avoir le plaisir de vous embrasser, je vais vous indiquer la direction qu’il faudra suivre.

Je resterai à Arcueil jusqu’au 13 décembre : je vous engage à y venir descendre, si vous arrivez avant ce temps : vous serez