Page:Bescherelle - Grammaire nationale.djvu/19

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
(15)

ELLIPSE. Retranchement d’un ou de plusieurs mots qui seraient nécessaires pour la régularité de la construction, mais que l’usage permet de supprimer : La Saint-Jean, au lieu de La fête de saint Jean. — Elle est fréquemment usitée dans les réponses qui suivent immédiatement les interrogations : Quand viendra-t-il ? Demain ; on sous-entend, Il viendra.

ELLIPTIQUE. Qui renferme une ellipse. Façon de parler, tour, langue elliptique.

ELLIPTIQUEMENT. Par ellipse. Du tout, pour Pas du tout ou point du tout.

ÉPITHÈTE. Adjectif, mot qui sert à qualifier un nom substantif, pour en préciser ou modifier le sens. Épithète expressive, oiseuse.

EXTENSION. L’action d’étendre la signification d’un mot. Le sens par extension tient le milieu entre le sens propre et le sens figuré. L’éclat (au propre) de la lumière. L’éclat (au figuré) de la vertu. L’éclat (par extension) du son.

FIGURÉMENT. Dans un sens figuré. Employer un mot figurément.

FIGURÉ. Le sens figuré d’un mot, d’une phrase. L’emploi d’un mot, d’une phrase dans une signification détournée par rapport au sens propre. Expression, phrase figurée, Qui renferme une figure. Discours, style figuré, Dans lequel il y a beaucoup de figures. — Substantiv. Le propre et le figuré.

FINAL. Se dit des dernières lettres ou des dernières syllabes d’un mot. — Subst. fém. La dernière syllabe d’un mot. Finale longue, brève.

FINI. Sens fini, se dit par opposition à sens incomplet ou suspendu. Mode fini, se dit des modes du verbe indiquant personne, nombre, et temps.

FORMATION. La manière dont un mot se forme d’un autre mot, ou dont un mot passe par ses diverses formes. La formation d’un adjectif verbal, du pluriel, d’un temps, d’un mode.

FORME. Se dit d’un mot considéré par rapport à sa composition, à ses modifications. Ce mot a une forme grecque. La forme du singulier, du pluriel. Les formes actives, passives d’un verbe.

HOMONYME. Se dit des choses qui ont un même nom, quoiqu’elles soient de nature différente, et plus ordinairement des mots pareils qui expriment des choses différentes. Les différentes choses exprimées par le mot homonyme. Mule, animal, et Mule, chaussure ; Chaîne et Chêne, etc., sont des mots homonymes. — Subst. masc. Les homonymes.

HOMONYMIE· Qualité de ce qui est homonyme. L’homonymie des termes.

IDIOTISME. Construction, locution contraire aux règles générales, mais propre et particulière à une langue. Chaque langue a ses idiotismes.

IMPERSONNEL. Se dit des modes du verbe qui ne reçoivent pas d’inflexions indiquant les personnes, tels que l’infinitif et le participe. Mode impersonnel. Forme impersonnelle.

IMPERSONNELLEMENT. Se dit des verbes qui deviennent accidentellement impersonnels. Le verbe arriver est employé impersonnellement dans cette phrase : Il arrive souvent que…

INDÉFINI. Se dit de ce qui exprime une idée vague ou générale qu’on n’applique point à un objet déterminé. Sens indéfini. Mot, pronom indéfini : On, quiconque, un, etc. Un homme sage doit toujours, etc.

INDÉFINIMENT. Se dit des mots pris dans un sens indéfini.

INFLEXION. Se dit de la manière de conjuguer un verbe, des différentes formes que prend ce verbe quand on le conjugue.

INTERROGANT. Se dit du point dont on se sert dans l’écriture pour marquer l’interrogation (?). On dit plus ordinairement : Point d’interrogation.

INTERROGATIF. Se dit de ce qui sert à interroger, qui marque interrogation. Particule, phrase interrogative, Termes interrogatifs.

INTERROGATION. Se dit d’une phrase ou d’une expression par laquelle on interroge. Point d’interrogation, Point que l’on met pour marquer l’interrogation (?).

INVARIABLE. Se dit des mots dont la terminaison ne change jamais, tels que les adverbes, etc.

INVERSION. Transposition, changement de l’ordre dans lequel les mots sont ordinairement rangés dans le discours. Inversion élégante, poétique, forcée.

LIAISON. Se dit de ce qui lie ensemble les parties du discours : Liaison des idées. Liaison dans les phrases ; de certains mots qui servent à lier les périodes, et qu’on nomme autrement Conjonctions.

NASALEMENT. Se dit de ce qui se prononce avec un son nasal. Cette syllabe se prononce nasalement.

NASALITÉ. Se dit de la qualité d’une lettre nasale. N, à la fin d’une syllabe, est ordinairement le signe de la nasalité.

NÉGATIF, IVE. Se dit de ce qui exprime une négation. Terme négatif. Proposition, particule négative. — Substantif au féminin. Mot qui sert à nier. Les négatives Non, ni, ne. On dit plus ordinairement Négation.

NÉGATION. (Voir ci-dessus, Négative, subst.)

NEUTRALEMENT. Se dit des verbes actifs employés d’une manière neutre.

ONOMATOPÉE. Formation de mots dont le son imite la chose qu’ils signifient, tels que : Coucou, glouglou, trictrac, etc. — Se dit des mots imitatifs eux-mêmes. Dictionnaire des onomatopées.

PARONYME. Se dit d’un mot qui a du rapport avec un autre, par son étymologie, ou seulement par sa forme, comme abstraire et distraire, amande et amende.

PASSIVEMENT. Se dit des verbes employés dans le sens passif.

PHONIQUE. Se dit des signes destinés à représenter les sons de la voix. Signe, accent, phonique.

POLYSYLLABE. Se dit des mots composés de plusieurs syllabes. — Subst. masc. Un polysyllabe.

POSSESSIF. Se dit des pronoms et des adjectifs qui servent à marquer la possession, tels que Mon, ton, son, etc.

PRÉPOSITIF, IVE. Se dit de ce qui a rapport à la préposition. Particule, locution prépositive.

PRIMITIF. Se dit du mot radical dont se forment les mots qu’on appelle dérivés on composés. Mot primitif. — Subst. Les primitifs.