Page:Bescherelle - Grammaire nationale.djvu/44

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


. » A ~ ( *0 ) ·. `Y » ` I EXERCICE AÃVALYTIQI/E. A 1 u · nous M11scv1.111s om nisroxxnr 11 1..1 roxs 1.1: MA1.1: 1:11 LA r11111z1.1.11. ·` . ..1.. 1.. ..1. . Le bo .11. 1.. 1.·1....' Le .. . È: ‘Ã:,'L‘,,_ · if :;;....1..., 1.. îlàupehim 1.. ..:;:.......1. Le ....1., 1.. , la .1.....1.. 1.. ......1... 1.1.....;... Le ..111..1. Le ....1...1. - La ......;.1.. · .1.·a.......a1. Le ..1.... Le ...1..., Le .......1. 1.. ...1..... _ Le griilon. . 1.·.1..1..... 11.....1.. Le 1.....,. Le ..1;... Le 1.... 1.. 1......... Lg lzériugn, lfuhlntte. 1.. m......... 1.1.....s...· Ln .....11... La ...111... Le 1..... 1.. ...11... Le rzîquîn. Le 1.1.... 1.. .......1. lg .11...1. L«,l6opnr· . * · 1.. 1....1... _ 1.. 11.... 1.. ...1. 1........111.. 1,. ......1. - ' noms IÉMININS `qux DÉSIIINKNT .1 LA rois 1.11 mr.: ur LA r11Mn1.1.¤. Le heletlo ' _ L. ...1.i.. · Dee.-..6.... L··.|«...11.. Ln lînnu. L`•b¢îlI¢. 1.. .1...... 1........- 111..1.... 1.·......... Ln ......1... 1.*...1...s.. 1.. 1..1... — 1.. .1....... 1.. 1......1.. La bécane. Ln ....1.1.. La .1,..1.. La ....11.. 1.. .11..11... 1.. ..1..... 1.. ..111.. 1.. .1.. La 1.....1. 1.. .1..1. La ...1.... 1.. perdue . 1.. .1....... La grennuille. 1.. 1...,.. , 1.. 1..1... · 1.-...;.111. La ..1.. · La 1........ La ..1......a... 1.. ......-..11.. _ 1.. ....1..... ` 1.. 1..1.1... _ 1.. ..1.. La 1.... , La ...1... 1.. ..1...... 1 . Ln ....1.... _ ·‘ Laea.-pe. Ln 1...1.. L‘hir¤ndel]o· 1.. .1..... Ln ......r.· 1 , , o · · · 1 , —····>•·s%e N X11], ¤aâ+·«··—. ` , ` _ emma: mas moins vD'É'|‘ltIS xusnimàs. 1** semi:. — Noms MASCULINS. A 2• ennui: - 1•1oMS'1=tM1N1NS. ( Lc mtmdeà lnos regards déroule ses merveilles. La terre à nos besoins prodigue ses largesses. , ‘ I » (Dx1.11,1,1·1.) ·' . (LEMIKRRF.) Le soleil demeure constamment.':) la même place. La lune reçoit du soleil toute la lumière q¤'ell¤ (Bnnoum.) envoie VEN nous. . (Bxaouux.) . Le jour trlste au-dehors est beau sous nos La flamme enjets brillants s'é1ance dans les airs. lambris. ` (Limxnnnn). ' (D¤1.11.1.1:.) _ Le feu, tlls du soleil, est sa plus pure essence. , La glace ose salsirle vln du sacriüce. (Id.) , (D'""'·'·B·)' , La colline a repris sa robe de verdure. (Id.) LB '·’°”' m°°“° un °h°“° °“ °a'°”° ""° gg" La mort produit la mort , le deuil sème le (deuîl. Le ump" un °"°lE '"' mnml plane “'Y“3;°;’· La chaleur quelouetois existe sans lumière. (Id.) Le marbre est Yomement du foyer qu’1l surmonte. Le g mn ne von pom d Obmdû msurmmôïâe _ Le pain est l’aliment le plus sain et le moins La Mlgs et lmmn cnçmment les œïglîîïàïl ` cher qu'on puisse se procurer. _ ' I I 1 · (Banquise) _ Lneulture aux humains montra l astronomie. Le bld trop tbteemé produit une herbe oislve. ` _ (I?`) _ ` (Bossu). La pat.: , l'l1eureuse paix s’enl’u1t au bruxt des Le bain est votre cha1·me,·adorehlcs mortelles. La srmeïm 1 I T ` · ‘ · (pump) anse vo er a gai e sur ses races. . Le aiamontluhméme en brûlant ·s’évapore. La rose de la Chine étonne nos jardins. (Id.) Ud-) La cerise à regret sernarie au laurier. (Id.) ' Le °i““" dü S°°P‘ÃS M “d'?"°l' llaïâlœ-_ (M-) La pêche est un poison mortel dans la Perse. Le li: à mes regards étale sa blancheur. . I (M-) · _ 1 4 (R¤$$¥'1`·) La violette se cache timidement au milieu des · Le vinaigre est utilecontre la peste, (14,) . lllles de1’0mbre. 1 (DELIUZI.) Un jardin dans ses murs renferme Yunivcrst La farine du millet est excellente , cuite avec du . 1 (Id.) _ lait. (B1:11Q¤1u.)· Le luxe n tissu d’or les riches vetements. - La jeunesse légère est faite pour Iesjeux. , ( · V (}_,.m.mm_) · (Lnnixsnn.) ‘ Lo Mexdqqeg vm nous mg vgguèp ses ¤·éS0.·S_ La porcelaine est la propreté du luxe. l 1 (pp) A (Esunzunn.) Le Gange prend en sou.-.,5 qu mont 1m.ü._ 1 La Mean cut ses Ruytcrs, la Seine eut ses Tour- . ('Eslinnn.) I vm°*· (M-) `