Page:Bescherelle - Grammaire nationale.djvu/53

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


A -·-·=->·>%¤¤ N XIX. . I ' - sunsrmrms renuruizs 1-An eau, cn, on, et. ' - l*·'Stia1¤, — Mtttacuxun. . l la 2f SÉBIB. —- Fûmnm. . . .` .·.. Le tourlereau, . Là je voyais le faun et la blanche gazelle Dont le plaintif et long roucoulement Courir au pied du mont Thabor ; 3 imite assez la plainte d'un amant. Aux bosquetspdsaloès la douce lwrterelle (Cauurnuon.) Seule parait gémir encor! ‘ QPAUTHIKI ) _ 0 soleil!... _ Mon jeune ami vous avez appris le langage des Quand la voix du matin vient réveiller l'aur0re, blancs; il est aisé de tromper une Indienne. - Ulndien pmsterné te bénit et t’adore. s günuazlunaisan.) , · (Du Lamentin:.) n . ' Le sage ne aanaramas mia 4-mac gaaaaaam de ü G¤m··z·¤ éwbügcà l=;1~¤rt¤r<1¤ t¤+¤¤=a M ce- son seoret que lui-méme. (Gerzat.) que mlm em? ° Es Pm ana OÈÀÉH · Tout ¢hrc'lùm`est né grand, parce qn’il est népour. ,Quelle erreur à une chretiemw , et encore à une le Ciel. ·‘ (Msssizron.) âhréticnnèe penitente, d’orner ce qui ëest digne que e son m pris. ossunr. G â S à D- ’ le i j 1 gn ` . . ._Je ne pense pas que Satan en personne ' _ · T ccNe soiëpnq gut. E D us (Nxvxnrms.) P¤1¤=¤ e'" Bl m"h°¤'· ‘l" imc une f" ) Ganymùde est lïchamon des Dieux. La gentille échansovtne 4 . ` (Pnncnn.) ‘ Qu’on nomme Héhé, malignement sourlt. _ . (PARNY.) Les femmes accusées d’adultere etaient tenues de . Tous venalentsur mes pas,hors les deux championnes Pïéâenm lm ¤M"•Pî°Y• qui ¤l~'€$¤*'· W"` 0œ¤¤¤ Qui du combat encor remettent leurs personnes. en combattant pour elles. (Stmvr-Foix.) (Montana.) h Un milan qui dans l'alr planalt, faisait la ronde, Mais la pauvrettc avait compté _ Volt d'en haut le pauvre! se déblïîîyt Sur l'0pde· Sans l'autour·t1ux serres crûcllcs. (LA Fountux.) ( osnmn. j - suanrmmas de mie amat: neu: que je mais 0} dq1'¤¤1¤¤r ¤•î¤r¤1>l¢ wiafw. _ plus humble sujet de mon ordre. tFt.Écmxa.) N Oubliez Pu lv Secret de "°'·œ ) . _ _ ox.·r.ua¤. L’exarnen des exemples qu’0n vient delire donne lieu` aux observations suivantes : ·1° Les noms terminés par eau, changent, au féminin, cetteterminaison en elles joîwmceau, jauucncelle; ‘ · _ 2° Ceux terminés par en, on, et, forment leur féminin en doubltmt la consonne finale eten ajoutant un e muet 2 gardien, gardienne; fripen, friponne; sujet, sujette (4). ` EXERCICE PHIIASEOLOGIQUE. 1 l -. Un ·r«au«·a·Àu. V .u»« ·1·««·i·a·u·. Un maaaaaaa. Uno m.aa·a··a.¤«. Un mama. une uamaaaas. · saaamaa. .n.aa··ia·. . cm.... , ca.a.·..a... iaamaa. aaa....... aassaaaaea. n·»e¤a¤·¤¤·. caaayaaa. eaamaaaaa. . sauna.", e··..m·...·.. u.ga.a.aa. , u.,aea.·aa.·. x>naa.·a·a.. p.«aa.a·a····. nf.,,.... nam...... · « i»·.a·a.¤. i>·aa·a···aa·. camera"., · caaaataaams. ' ntaaaass. ntaaiamt. naaaapaaaa. suaapmne. Cnnriloyem c··.ssa»,·¤¤·. zaaaaa. r.sam... , mana. 1>..x···aa·. new. nmaaaas. i>a.¤p·a·. i>·.··,·a..aa.·. » i>...a..a.¤. r»·»a··a·a·a.. n,,aa..·a.a.. npa·..·a.a·¤., vsgaawan. va,...am., i>a.ai.n.··. i>m.aa«··aa·. , Luthèrieu. . 'r..ai··aa·a··ae. r..a~··, 1...a···»·. z,·,.aa«¤.' am··a··.··.. uaaaaaaeaa. umatasm. name. nwsaaet. . Iüpron. · Espmuns. s Muet. Mueue. Minet. Minette. 1 aPr¤pret. paapaaaae raaastaaa. V xeaaaaamaas. . mars". ¤·aa·.a.·.¤·. · s··a¢aaaa·a··. 4··ugm··a·¤¤«. Chntdmt ca.·ut«a·aa·. runs"., lanliennu çeaagam. swgaaana. um · c··a«u·· ,n«um·¤. mmm (1) Excepté compagnon, patron, indiscret, qui font au féminin : compagne, patrorw, indücrâto. ‘ _ / · . ;...l ‘ .