Page:Bilhaud - Ça !… et le reste, 1903.djvu/210

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
— 200 —


— Mon ami Pierrot,
Dit Pierrette avec un sourire,
Tu restes penaud,
Mon ami Pierrot ?
Ce que tu n’oses pas me dire,
Sur un arbre alors viens l’écrire,
Mon ami Pierrot. »

— Prête-moi ta plume,
Dit Pierrot, dont tremble la voix
Et dont l’œil s’allume,
Prête —moi ta plume,
Celle qu’à ton chapeau je vois,
Qui sied si bien à ton minois ;
Prête-moi ta plume.

Pour écrire un mot
Autre chose m’est nécessaire.
Sais-tu ce qu’il faut
Pour écrire un mot ?
La lune n’illumine guère,
Il faut que ton regard m’éclaire,
Pour écrire un mot…