Page:Blanc - Histoire de dix ans, tome 4.djvu/531

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


petites loges y assisteront et y seront conséquemment invités. Il est également du devoir de tous les autres frères des autres loges de faire la même assistance, pourvu qu’ils le sachent, mais l’amende ne sera jamais prononcée que contre les frères de la loge où appartenait le défunt. Les imprimés pour invitation seront toujours à la charge de la loge dont le défunt faisait partie ; ces invitations seront faites et portées indication par indication, à tour et rond.

Art. 36. Au décès d’un chef de loge, les membres du conseil surtout, tous les chefs des autres petites loges seront invités ainsi toujours que les trois loges.

Art. 37. Au décès de tout indicateur de semaine ou celui de son épouse, comme dans tous les autres cas, tes invitations seront faites par ses trois autres collègues, d’accord avec le chef de loge qui remettra, comme au décès de tous frères, au moins soixante imprimés dont vingt pour la loge où le défunt appartenait, et les quarante autres pour les deux loges du n° précédent, et suivant la dernière loge qui, au lieu d’inviter ainsi, invitera la loge mère et celle du n° précédent, les chefs adresseront à leurs collègues, ceux-ci à leur indicateur adresseront aux quatre frères de leur indication dont celui au tour duquel il sera de marcher portera lesdites invitations.

Art. 38. L’amende du maximum sera prononcée contre l’absence qui sera faite (selon l’art. 35), laquelle sera regardée comme un acte d’ingratitude envers le défunt et ses autres frères, afin de pouvoir appliquer cette peine ; un délégué, par le chef de la loge ou appartenait le défunt, sera placé de manière à recueillir toutes les invitations qui lui seront remises, sauf à se rendre passible de l’amende.

Art. 39. Le présent acte d’association qui fonde la seconde loge à perpétuité a été signé par tous les membres qui composeront cette loge, pour être fidèlement et fraternellement exécuté, sous peine des remords et parjures résultant de la finale réception. En foi de quoi le présent a été extrait à la Ville-Neuve de la Croix-Rousse par le fondateur de la 2e loge, le 30 octobre 1831.

Millet, P., Berthétier, Daviet, A. Plantard, Pernollet, Courtois, Farget, Perretien, Ravel fils, Dhérens, Durand, Dufour, Valentin aîné, Martin, Blin, Peur, Charpin, Chicard, D. Rigollet, Gauthier.

Nos8 et 9.
TRAITÉ DE LA QUADRUPLE ALLIANCE.

Convention conclue entre le Portugal, l’Espagne, l’Angleterre et la France, à l’effet de rétablir la paix dans la Péninsule.

Sa majesté la reine régente d’Espagne, pendant la minorité de sa fille dona Isabelle II, reine d’Espagne, et sa majesté impériale le duc de Bra-