Page:Bloy - Les Dernières Colonnes de l’Église, Mercure de France, 1903.djvu/137

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



I


Non intrabit eunuchus, attritis vel amputatis testiculis et abscisso veretro, Ecclesiam Domini.

Deut., xxiii, i.


Dans l’été de 1877, un peu après le fiasco de la conversion de Jean Richepin, raconté dans un de mes premiers livres[1], il m’arriva de rêver que l’auteur de L’Étape et de Cruelle Énigme qui n’était, à cette époque, l’auteur de rien du tout, mûrissait en silence comme un fruit suave que l’Église n’avait qu’à cueillir. Je travaillais alors dans les conversions. Richepin m’ayant échappé, il me fallait une autre proie.

Une lettre éperdue informa donc Paul Bourget que je l’attendais, à 6 ou 7 heures du matin,

  1. Propos d’un Entrepreneur de Démolitions, Paris, Tresse, éditeur, 1884.