Page:Bloy - Les Dernières Colonnes de l’Église, Mercure de France, 1903.djvu/155

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



IV


« Je saurai porter ma croix. » Cette parole si originale est la seule parole nettement catholique de L’Étape. C’est l’effort suprême de Bourget. Il serait injuste et cruel de lui demander davantage, d’autant plus qu’elle est proférée par la « fine créature » qu’on est certain de rencontrer dans chacun des romans du Psychologue. Le catholicisme, d’ailleurs, puisqu’on voulait du catholicisme, eût été impossible sans elle. On ne se représente pas un roman de cet auteur orienté ou réglementé par une créature sans finesse et privée d’argent.

Le mot argent me rappelle fort à propos qu’il est temps de congédier une religion dénuée de splendeur pour nous occuper résolument des solides vues philosophiques dont elle a été le