Page:Boussenard - La Terreur en Macédoine, Tallandier, 1912.djvu/145

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



Chapitre II


Comment Marko se maintient en place. — Guerre aux chrétiens. — Massacres. —Sopadjis et zaptiés.— Supplices raffinés. — L’or et le sang. — Dans l’église. — Le trophée des assassins. — Du haut dune terrasse. — Coups de feu. — Nouvelle attaque.


Marko est au comble de ses vœux î II est maintenant gouverneur en titre d’une des six grandes provinces de la Turquie d’Europe. Ses pouvoirs ont été confirmés par un des inspecteurs généraux qui, sur un ordre du sultan, parcourent les différents vilayets.

Cet inspecteur, nommé Ismaïl-Pacha, possède la confiance du maître. Et Marko a su se le rendre favorable. De l’or I… Encore de l’or !… Toujours et à satiété de l’or !

Marko a des procédés infaillibles pour drainer et faire affluer l’or ! Il emplit les coffres de l’État, il gave les principaux dignitaires et se crée de jour en jour de nouveaux partisans.

A Constantinople, on ne jure que par lui, et sa politique — il a une politique ! — est jugée de tous points excellente. Elle est d’ailleurs d’une simplicité