Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 1.djvu/399

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
377
IMPORTANCE GÉOLOGIQUE DES ENCRINITES.

Ces détails sur l’organisation des encrinites, que j’ai empruntés aux auteurs les plus estimés, prouvent que l’on pourrait étendre presque à l’infini de semblables observations, si l’on voulait étudier jusque dans les moindres détails chacune des nombreuses espèces de cette famille. Nous pouvons apprécier quelle fut leur importance numérique parmi les premiers habitans du globe, par les myriades sans nombre de leurs débris pétrifiés qui remplissent de si nombreux lits de calcaire des formations de transition, et qui constituent de vastes couches de marbre à entroques occupant des contrées étendues de l’Europe septentrionale et du nord de l’Amérique. La substance de ce marbre se compose souvent presque en entier d’osselets pétrifiés d’encrinites, comme un tas de blé se compose d’épis. Les hommes s’en servent pour construire leurs palais et pour décorer leurs tombeaux ; mais combien peu soupçonnent, combien peu surtout apprécient à sa juste valeur ce fait surprenant qu’une grande partie de la substance de ce marbre est formée par les squelettes de millions d’êtres organisés qui, à une certaine époque, ont eu toutes les jouissances de la vie compatibles avec leurs conditions d’existence, et qui, après avoir rempli l’emploi qui leur était assigné pour un temps dans l’économie générale de la nature vivante, ont contribué de leurs débris à grossir les masses montagneuses de la surface du globe[1].

  1. de s’alonger en trompe par la contraction de ses tégumens cuirassés. On voit, dans la figure 7, le corps d’une encrinite appartenant au Muséum britannique, et que Parkinson a figurée tom. II, planche 17, fig. 3, sous le nom de nave-encrinite. La bouche, dans cet échantillon, se voit également en x, et est séparée de la base des bras pur une série de plaques qui constituent les tégumens extérieurs et supérieurs de l’estomac.

  2. On rencontre aussi des fragmens d’encrinites disposés irrégulièrement dans tous les dépôts de la période de transition, mêlés à des débris d’autres animaux marins contemporains.