Page:Camille Pagé - La coutellerie depuis l'origine jusqu'à nos jours V1, 1896.djvu/107

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
57
PARIS



Jehan de Longubrue était forgeur d’allemelles en 1320.

XVe siècle
Thomas d’’Orgeret, coutelier du roi Charles VI (1404).
XVIe siècle
Les frères Marbreaux,
Guillaume Petit,
Verrier,
Vincent Petit,
\left. \begin{matrix} \\ \\ \\ \end{matrix} \right\} admis à l’honneur et au bénéfice du logement

au Louvre[1]

XVIIe Siècle

Les manuscrits de Delamarre (Arts et Métiers) à la Bibliothèque Nationale, donnent la liste des maîtres couteliers établis à Paris en 1680, (87 maîtres et 4 veuves) :

Anciens

Pierre Binard, rue de la Truanderie, à l’Etoile.
Antoine Paisible rue de la Coutellerie, au Pistolet.
Nicolas Hotiel, quai de l’Horloge du Palais, à la
Levrette.
Michel Gérard, rue Aubryle Bouché, à l’Aigle.
Nicolas Martin, rue de la Coutellerie, à la Rose.
André Gérard, rue Troussevache, à la Coupe.
Jacques Renu, quai Pelletier, à la Larme.
Gilbert Girard, rue de la Coutellerie, à la Couronne.
Maurice Gaillard rue Galande, à la Cornemuse.
Gille Badin, rue de la Huchette, au Chiffre 8.
François Moreau, rue de Moussy, au Fleuret.
Claude Brunet, rue Pagevin, à la Raquette.
Mathieu Coquelin, rue Tirechape, à l’Y couronné.
René Clérant, rue de la Coutellerie, à l’E couronné.
Pierre Cottel, rue de la Truanderie, à l’Ermine.
Louis Collas, rue de la Huchette, à l’Echarpe.
Mathurin Bonin, rue du Heuleu, au Compas,
Jacques Surmon, rue St- Julien le Pauvre, au Tiers
Poinct couronné.
Jacques du Montié, rue aux Ours, à l’Entonnoir
couronné.
Denis Boulangery rue du Four S. H., à la Grenade.
Guillaume Vigneron rue de la Coutellerie, au Trèfle
François Oursel, rue de la Vieille Monnoye, à la
Croix de Malte.

Modernes

*Guillaume de l’Église[2], rue Michel le Comte, à
l’Arc Turquois.
*Claude Auvray, rue du Grand Heuleu, à la Feuille
de Persil.
Louis Dupuis, rue de la Tacherie, à la Perle.
*Laurent Derieux, rue du Martroy, à la Hure.
*Antoine de Nelle, rue Tisseranderie, à la Tulippe.
Laurent Sergens, Porte St-Germain, au Cœur couronné.
Pierre Martin, rue Saint-Denis, à l’Ancre de mer.
*Jean de l’Eglise, rue Saint-Martin, à l’Eglise.
*Claude Pointté, rue Saint-Denis, au 3 couronné.
Pierre Sauzay, rue Neuve St-Honoré, à la Fleur
de Lys,
*Jacques Travers, rue des Fontaines, à l’As dépique.
*Antoine Sauzelle, rue d’Argenteuil, à la Lance.
*Pierre d’Errignée, rue Royale, au Batoir.
Jean Plue, rue de la Coutellerie, au Carreau couronné.
Jacques Gayet, rue St-Sauvcur, au Pied de Biche.
Charles Richard, rue des Poulies, au Chiffre 4.
*Jean Auvray, rue du Grand Heuleu, à l’N couronné.
Denis Dupré, rue Bordelle, à la Jerbe.
Louis le Vaché, rue de la Coutellerie, au Dauphin.
François Quoniam, rue Montorgueil, à la Burette.
*Estienne Chastel, rue Froraenteau, à la Serpette.
Guillaume Bernier, rue de la Coutellerie, au V.
François Labbé, rue Tisseranderie, à l’L couronné.
Isaac de la Croyx, proche la Bastille, à la Sie.
Roger du Montié, rue du Temple, à la Masse d’armes
Claude Mergé, rue du Chantre, au C couronné.
André Chapelain, rue du Martroy, au Chandelier.
François Lartois, rue de la Calande, à la Palme.
Claude Jolivet, rue de la Coutellerie, à la Croix de
Lorraine.
J. B. Hasselin, rue Traversîne, au Chenet.
Michel Gérard fils, rue Richelieu, à l’Epy de Bled.
Hubert Molle, rue St-Martin, au Petit Couteau.

  1. L’abbé de Marolles. — Paris ou la description succincte et néanmoins assez, ample de cette grande ville (1617).
  2. Les noms précédés d’un astérisque sont ceux des maîtres dits sans qualité, qui n’ayant fait ni apprentissage, ni chef-d’œuvre, avaient acheté des lettres de maitrise.