Page:Chatauvillard - Essai sur le duel, 1836.djvu/535

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ANNOTATION


L’auteur ne saurait être trop reconnaissant envers les hommes de cœur qui ont bien voulu lui tendre la main, et venir l’aider de leur généreux concours ; heureux de voir partager ses opinions sur le duel par tant de personnes honorables, il vient les remercier de l’appui de leurs noms, et témoigner ses vifs regrets à MM. les généraux et colonels qui, lui ayant envoyé trop tard leur adhésion, n’ont pu être sur la liste de ses signataires ; déjà elle était sous presse. Il s’empressera de publier cette flatteuse approbation si jamais il en trouve l’occasion.

Et vous, messieurs et chers lecteurs, vous reconnaitrez avec moi que tout le mérite de cet ouvrage est dans les noms de mes amis, de mes collaborateurs, de mes approbateurs. Mais j’ai encore une grâce à vous demander : c’est de corriger (in petto) les fautes d’impression et autres qui se sont glissées bien malgré moi dans ce livre, et de m’épargner un errata que vous, ne liriez pas.