Page:Clairville et Cordier - Daphnis et Chloé, 1866.djvu/2

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


AVIS. – Nulle traduction de cet ouvrage ne pourra être faite sans l’autorisation expresse et par écrit des auteurs, qui se réservent en outre tous les droits stipulés dans les conventions intervenues ou à intervenir entre la France et les pays étrangers, en matière de propriété littéraire.


DAPHNIS ET CHLOÉ
OPÉRA-BOUFFE EN UN ACTE


Paroles de MM. CLAIRVILLE et Jules CORDIER


Musique de M. JACQUES OFFENBACH


Représenté pour la première fois sur le théâtre des BOUFFES-PARISIENS, le 27 mars 1860, repris au même théâtre, le 6 octobre 1866.

Représenté pour la première fois sur le théâtre des BOUFFES-PARISIENS, le 27 mars 1860, repris au même théâtre, le 6 octobre 1866.


DISTRIBUTION
PERSONNAGES. ACTEURS
LE DIEU PAN M. Léonce.
DAPHNIS Mmes Ugalde.
CHLOÉ Collas.
CALISTO Mlles Darcier.
LOCOÉ } Bacchantes Emma.
AMATHÉE Marie Lebrun
NIOBÉ Marie Petit.
XANTIPPE VILLERS.
ARICIE Gabrielle.
ÉRIPHILE Augustine.
Nota. — Les personnages sont placés en scène en partant de la droite des spectateurs.
Pour la mise en scène exacte et détaillée, s’adresser à M. Desmont, régisseur-général du théâtre des Bouffes-Parisiens.

Un site champêtre dans l’ancienne Grèce : à droite de l’acteur, des charmilles ; à gauche, un berceau, de feuillages sous lequel est un banc de gazon ; au milieu du théâtre, la statue du dieu Pan dont les jambes et une partie du corps disparaissent dans un long piédestal ; on ne voit de la statue que le haut du torse et la tête.


Scène PREMIÈRE.

LE DIEU PAN ; en statue, CALISTO, LOCOÉ, AMATHÉE, NIOBÉ, XANTIPPE.


CALISTO, à part.
Approchons en silence.
NIOBÉ, à part.
C’est ici qu’il viendra.
LOCOÉ, à part.
Quelle douce espérance !
AMATHÉE, à part.
Je dois le trouver là.
CALISTO, à part.
C’est Daphnis que je viens chercher.
AMATHÉE, à part.
Le seul Daphnis toucha mon âme.
XANTIPPE, à part.
S’il pouvait partager ma flamme !
LOCOÉ.
Daphnis, ici, doit se cacher.
TOUTES, se rencontrant.
ENSEMBLE.
Eh quoi ! nous voilà toutes
Au même rendez-vous ?
Pourquoi nous trouvons-nous
Au même rendez-vous ?
CALISTO, à part.
Ne disons rien.
AMATHÉE, à Calisto.
Ne disons rien. Vous paraissez rêveuse.
CALISTO, à part.
Ô ciel ! cachons l’objet de mon tourment.

(Haut.)

En effet, je pensais à notre vie heureuse
Quand, nous suivions le char de Bacchus triomphant.
COUPLETS.
I
Alors, les bacchantes,
De la terre aux cieux,
Folles, inconstantes,
Régnaient en tous lieux.