Page:Claudel - Le Pain dur, 1918.djvu/22

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


SICHEL — Il oublie qu’il l’a déjà dit.

VOIX DE TURELURE. — Messieurs, je lève mon verre en l’honneur de Sa Majesté Louis Philippe Premier, Roi des Français ! Vive le Roi et son auguste famille !

(Applaudissements, brouhaha).

SICHEL — Vous me direz que cela ne vous rend pas vos dix mille francs.

LUMÎR — Patience, je les aurai.

SICHEL — Vous croyez que dix mille francs, ça ressort comme ça tout seul ?

LUMÎR — Monsieur le Comte est riche.

SICHEL — Pas tant que vous le pensez. Son désordre égale son avarice,

Qui ne le cède qu’à son improbité. Ah, c’est un grand seigneur !

Et vous croyez que parce qu’on est riche, on a de l’argent comme ça à donner ? Votre simplicité m’étonne.

Plus l’argent travaille, plus il est difficile de le déranger. Tout est retenu d’avance.

Et ce n’est pas au moment qu’il va construire cette papeterie qu’il peut se passer de monnaie.