Page:Cordier - Bibliographie Stendhalienne, 1914.djvu/91

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


VI. — RACINE ET SHAKESPEARE (1823).

Dans son Stendhal et l’Angleterre, Miss Doris Gunnell a marqué, pp. 249 seq., les emprunts faits par Stendhal pour son Racine et Shakespeare à la préface de Johnson pour son édition de Shakespeare’s Plays, London, 1765.

60. — 1. — Racine et Siiakspeare. Par M. de Stendhal.

Intelligente pauca.

A Paris, Chez Bossange père, Libraire de S. A. R. Mgr. le Duc d’Orléans, rue de Richelieu, n° 60 ; Delaunay, Palais-Royal, Galerie de Bois ; Mongie, Boulevard Poissonnière, n° 18. — 1823, in-8, pp. 55.

Au bas de la p. 55 : Imprimerie Anthelme Boucher, rue des Bons-Enfans, n° 34.

Au verso du faux-titre :

Ouvrages du même Auteur.

Rome, Naples et Florence, en 1817 ; un vol. in-8°, Londres, Colburn ; prix : 10 fr.