Page:Corneille - Marty-Laveaux 1910 tome 1.djvu/334

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Adieu : j’en perds le temps à parler davantage.
Tremble.


CLORIS.


Tremble.J’en ai grand lieu, connoissant ta vertu :
Pourvu qu’il y consente, il sera bien battu.




FIN DU TROISIÈME ACTE.