Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t1.djvu/160

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’elle était inconnue avant les grammairiens alexandrins. On ne la trouve usitée dans aucune citation antérieure, et elle répond à tout un système de divisions que les bibliothécaires d’Alexandrie mirent à la mode. Utile pour l’usage courant, elle n’a donc en elle-même aucune valeur pour l’étude que nous entreprenons. Ajoutons qu’elle est souvent très arbitraire, comme on le verra par l’analyse du poème.

Mais à côté de cette division alphabétique, nous en trouvons une autre plus intéressante. Celle-ci est représentée par des titres variés, qui désignent brièvement certains épisodes saillants (Mfjvt^, ""Opxu, etc.). Quelques-uns de ces titres figurent chez Pla- ton et chez Aristote, et ces écrivains ne connaissent d’autre division de l’Iliade que celle-là [1] ; les autres nous ont été conservés par divers auteurs entre lesquels il faut nommer Elien et surtout Eustathe ; ce dernier cite tous ces titres dans son commentaire[2]. Quelques-uns s’appliquent à des morceaux fort étendus[3] ; d’autres au contraire ne conviennent qu’à des scènes très courtes[4]. Il ne faut donc pas croire que chaque morceau pourvu d’un titre spécial ait du à l’origine être récité isolément. La longueur des uns, la brièveté des autres excluent également cette hypothèse. Le plus probable, c’est

  1. Arist., Poét., 16 et 24. Platon, Républiquey 1. X, p. 614 B; Cratyle, p. 428 C; Petit Hippias, p. 364 E ; Ion, p. 539 B.
  2. Elien, Hist. variée, XIII, 14. — Cf. la table iliaque de Bo ville, C. I. G., n° 6125.
  3. Par exemple le titre de AtO(jiTi8ou; àptors^a désignait non seulement le Ve livre actuel auquel on l’applique ordinairement, mais aussi le VIe. Hérodote, II, 116, cite un passage du VIe livre actuel comme détaché de la A’.0[it(8o’j; apiaxiioL.
  4. Le titre de Ao!(iô; en tcte du I« livre ne désigne proprement qu’un épisode d’une trentaine de vers. Le reste est désigné par le mot MtjVi;.