Page:Daressy.- Archives des maîtres d'Armes de Paris, 1888.djvu/174

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Enluminure Daressy.- Archives des maîtres d'Armes de Paris, 1888 p174.png

LA BOËSSIÈRE PERE

Texier De La Boèssiere naquit le 23 juillet 1723 à Marans, petite ville située près de la Rochelle. Les parents de La Boëssière l’avaient destiné dès sa jeunesse à l’état ecclésiastique ; il préféra être maître d’armes.

Lors de sa réception à la maîtrise, qui eut lieu en 1759, il fut expérimenté par les trois derniers maîtres reçus dans la Communauté : Donnadieu, Delasalle et Devocour.

En 1766, lorsque Danet publia son premier volume d’escrime, la Compagnie chargea La Boëssière d’en rédiger la critique : elle parut sous ce titre : "Observations sur le traité de l’Art des armes, pour servir de défense à la vérité des principes enseignés par les maîtres d’armes de Paris, — Par M**, maître d’armes des Académies du Roi, au nom de la Compagnie, 1766."

Cette critique fut une erreur que dut regretter plus d’une fois le maître qui forma tant de brillants élèves.