Page:Daressy.- Archives des maîtres d'Armes de Paris, 1888.djvu/188

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Enluminure Daressy.- Archives des maîtres d'Armes de Paris, 1888 p188.png

LE
CHEVALIER DE SAINT-GEORGE



La vie du chevalier de Saint-George était bien faite pour tenter les biographes : aussi a-t-elle été décrite plusieurs fois.

Nous sommes surtout redevables à La Boëssière fils de nous avoir laissé, dans son traité d’escrime, des renseignements très précieux sur l’élève de son père.

Saint-George naquit à la Guadeloupe, le 25 décembre 1745 ; il était mulâtre.

Son père, M. de Boulogne (qui devint fermier général), l’amena à Paris dès l’âge de dix ans, et lui fit donner une brillante éducation.

Saint-George avait treize ans lorsqu’il fut mis en pension chez La Boëssière père ; il y resta six années. Les matinées étaient employées à son instruction ; il passait le reste de la journée à la salle d’armes.

Il apprenait avec la plus grande facilité tout ce que ses maîtres lui enseignaient.