Page:Dickens - Nicolas Nickleby, trad. La Bédollière, 1840.djvu/175

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cette humble famille, et l’absence et les maux qu’elle avait endurés communiquaient de nouveaux charmes à leur situation actuelle.

Bref, les pauvres Nickleby étaient unis et heureux, pendant que le riche Nickleby était seul et misérable.


CHAPITRE XXVIII.

Il était environ sept heures du soir, et l’obscurité croissait dans les étroites rues voisines de Golden square, quand M. Kenwigs envoya chercher une paire de gants de chevreau de vingt-huit sous. Il en prit un, descendit avec une certaine pompe et beaucoup d’agitation, et enveloppa de son gant le marteau de la porte de la rue. Puis il ferma la porte, et se plaça de l’autre côté de la rue pour juger de l’effet. Satisfait de son examen, M. Kenwigs cria à Morleena, par le trou de la serrure, de lui ouvrir la porte, et disparut dans la maison.

Il n’y avait aucun motif appréciable pour que M. Kenwigs enveloppât ce marteau ; car ce n’est pas seulement par des raisons de pure utilité qu’on enveloppe des marteaux de porte. Il y a chez les nations civilisées certaines formalités qu’il faut observer si l’on ne veut que le genre humain retombe dans sa barbarie primitive. Jamais dame comme il faut n’est accouchée en Angleterre sans qu’on l’annonçât symboliquement en enveloppant d’un gant le marteau de la porte. Or, madame Kenwigs avait quelques prétentions à être une dame comme il faut, et madame Kenwigs était accouchée. Voilà pourquoi M. Kenwigs attachait un gant blanc au marteau silencieux.

— Comme c’est un garçon, j’ai bien envie de le faire mettre dans les journaux, se disait M. Kenwigs en arrangeant son col de chemise et remontant lentement l’escalier.

Il réfléchissait encore à l’opportunité de cette démarche, et à la sensation qu’elle produirait vraisemblablement dans le voisinage, quand il entra dans son salon. Divers objets d’habillement, d’une extrême petitesse, y séchaient devant le feu, et M. Lumbey, le docteur, faisait danser l’enfant, c’est-à-dire le plus grand, et non celui qui venait de naître.

— C’est un beau garçon, monsieur Kenwigs, dit M. Lumbey le docteur. — Vous trouvez, Monsieur ? — C’est le plus beau garçon que j’aie vu de ma vie ; je n’ai jamais vu d’enfant pareil.