Page:Doyle - Nouveaux Exploits de Sherlock Holmes.djvu/19

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


et qu’il a pénétré dans la pièce accompagné d’un étrange animal : c’est lui qui a dû frapper le colonel ; ou, ce qui est également admissible, le colonel, terrifié par sa présence, serait tombé à la renverse et se serait fendu le crâne contre l’angle de la cheminée. Enfin nous constatons que l’intrus a emporté la clef dans sa fuite.

— Votre découverte me semble avoir encore compliqué les faits, répondis-je !

— C’est vrai. Cependant elle a révélé une affaire beaucoup plus complexe qu’on ne l’avait supposé tout d’abord. J’ai réfléchi longuement et je me suis convaincu qu’il fallait envisager le problème d’une toute autre manière. Mais je vous tiens là éveillé, mon cher Watson, et j’aurais aussi bien pu vous conter tout ceci demain, en allant à Aldershot.

— Non, non, vous m’en avez trop dit pour vous arrêter en si bon chemin.

— Il est bien certain que, lorsque Mme Barclay quitta la maison à 7 heures 1/2, l’accord régnait dans le ménage : comme je vous le disais, elle n’était jamais très expansive vis-à-vis de son mari, mais le cocher affirme qu’il