Page:Doyle - Nouveaux Exploits de Sherlock Holmes.djvu/35

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


mal rougeâtre, très souple, avec des pattes de fouine, un long museau rose et une paire de jolis yeux rouges, comme je n’en ai vu chez aucun autre animal.

— C’est une mangouste ! m’écriai-je.

— Oui, certains lui donnent ce nom ; d’autres le nomment ichneumon ; moi, je l’appelle « attrapeur de serpents » et Teddy est merveilleux contre les cobras. J’ai là un serpent privé de ses crocs, et tous les soirs Teddy lutte avec lui dans les cantines pour amuser les spectateurs. Que voulez-vous savoir de plus, monsieur ?

— Rien ; mais peut-être aurons-nous encore recours à vous, si la situation de Mme Barclay ne s’éclaircit pas. Dans ce cas je viendrai certainement. Sinon, je ne vois pas la nécessité de faire du scandale autour d’un homme mort, quelque coupable qu’il ait été vis-à-vis de vous. Vous avez du moins la satisfaction de savoir que pendant trente ans de sa vie sa conscience a été rongée par le remords de son crime. Ah ! mais voici le major Murphy de l’autre côté de la rue. Adieu, Wood ; je vais savoir s’il y a du nouveau depuis hier.