Page:Doyle - Résurrection de Sherlock Holmes.djvu/131

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


raient pas fatalement la mort. La balle avait traversé le cerveau, et, sans doute, la victime resterait longtemps avant de reprendre connaissance ; il n’osait, d’ailleurs, se prononcer et déclarer si on avait tiré sur elle, ou si elle-même s’était blessée. Le coup avait certainement été tiré de très près. On n’avait trouvé dans la chambre qu’un seul revolver dont deux balles seulement avaient servi. Quant à Hilton Cubitt, il avait eu le cœur traversé par le projectile, il était impossible de dire lequel des deux avait fait feu sur l’autre, car le revolver gisait à égale distance du mari et de la femme.

— A-t-on dérangé le cadavre ? demanda Holmes.

— Nous n’avons touché qu’à la femme ; il était impossible, blessée comme elle l’était, de la laisser étendue sur le plancher.

— Depuis combien de temps êtes-vous ici, docteur ?

— Depuis quatre heures du matin.

— Y a-t-il d’autres personnes ici ?

— Oui, le constable.

— Vous n’avez touché à rien ?